Morgane

Me revendiquer.
Refuser de laisser un.e autre s’exprimer / penser / imaginer / nommer les choses pour moi.
Refuser de laisser l’autre me définir.
Pour mieux comprendre mon travail, sachez que j’ai un handicap moteur qui me pousse à utiliser un fauteuil roulant pour me déplacer.
On pourrait nommer mon projet “Becoming My Own Muse”.
Avec mes collages, je choisis un.e artiste peintre et, à partir de ses oeuvres, je me crée et me représente dans différentes situations en lien avec mon vécu.
Je suis donc ma propre source d’inspiration !
À l’origine, sans m’en rendre compte, je sélectionnais uniquement des artistes masculins pour mes créations. Au bout de quelques mois, j’ai constaté qu’il y avait un problème : je ne connaissais que très peu d’artistes femmes (pas étonnant quand on sait à quel point le travail des femmes est sous-représenté, voir dénigré dans le domaine artistique).  J’ai, ainsi, pris la décision de réaliser des collages qu’à partir d’œuvres de femmes artistes. Cela me permet de (faire) découvrir et redécouvrir des artistes et leurs travaux, de leur rendre hommage et de valoriser la sororité.
Outre l’aspect cathartique assez évident de mon travail, il s’agit de lutter contre l’invisibilisation des femmes handicapées dans le monde en général et des femmes artistes dans l’univers de l’art et des médias.
Il s’agit de m’inclure, de m’affirmer positivement , dans une société qui m’exclut.
Ca touche à l’acceptation de soi, au self-love et au body positive. C’est un vrai travail de conscientisation pour moi comme pour celui.elle qui regarde.
Mes collages ont une dimension politique, une fonction d’émancipation et de dénonciation – ma façon de lutter contre la patriarcat, le validisme et la lesbophobie.

Instagram : @morgane_bli

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *